Bienvenue...
Voici quelques photos de la réalisation, partiellement en autoconstruction, de notre maison en bois massif, madriers de 7 cm de large, avec isolation intérieure, kit d'origine Finlande, construite prés de Toulouse - France - entre juillet 2006 et avril 2007.


Le fond du jardin au petit matin

Le fond du jardin au petit matin

samedi 4 octobre 2008

Les joies du tassement...

Une des particularités d'une maison en bois massif est le tassement des madriers. Une fois les madriers assemblés, les murs de la maison vont se tasser lentement, sous leur propre poids, en plusieurs mois. Ce qui veut dire que le mur va perdre un peu de sa hauteur. C’est un phénomène normal qui est pris en compte dans la construction. Par exemple, pour nous : laisser un espace suffisant de réservation en haut des murs du rdc.
Mais aussi prévoir des systèmes de coulisses pour toutes les pièces de bois fixées sur le mur de madriers (ossature de l’isolation notamment qu'on voit sur cette photo).
Il n’en reste pas moins que ce qui se passe alors est, sinon inquiétant, assez particulier... L'idée que les tonnes de tuiles et même de bois, avec l'étage, et le toit, qu'on a au dessus de la tête vont, comme ça, bouger et descendre de plusieurs cm... Disons surtout qu'il tardait que ça finisse !
Sachant en plus que, puisque les murs se tassent, l’ensemble du toit doit accompagner ce mouvement... Et donc pour ce faire, les chevrons doivent pouvoir rester mobiles à l’endroit où ils reposent sur le mur, pour pouvoir coulisser au fur et a mesure que le mur va se tasser. Enfin, pour une maison comme la nôtre avec des madriers de 7cm, tout ceci est assez minime, comparé à ce qui se passe pour des murs en massif d’une épaisseur plus importante.



On voit sur cette photo les chevrons installés à leur place, reposant sur le mur de madriers, et au premier plan les deux pièces de métal qui les tiendront en place tout en leur permettant de coulisser au fur et à mesure du tassement.

La seule photo où on voit (avec de bons yeux) la chose en place. Il y a deux pièces comme cela de chaque côté des chevrons.

Ainsi, entre décembre 2006 (pose des tuiles) et aujourd'hui, soit presque 2 ans après, les madriers les plus hauts sont descendus d'environ 10 cm – donc à mi-hauteur, environ 5cm, et plus bas encore seulement quelques millimètres. Curieusement le tassement a fait une pause tout l'an dernier (octobre 2007 à juin 2008), et a repris encore un peu cet été - 1 bon cm de plus. On espère être arrivé au bout… surtout parce qu'on a atteint maintenant à deux ou trois endroits dans la maison, les limites des réservations prévues. Autre curiosité : tout ceci c’est fait dans le plus grand silence. La maison ne craque pas, (ou quasiment pas), comme on pourrait l’imaginer. C’est sans doute lié au fait que les mouvements sont quand même minimes.

Mais quelques petits désagréments existent…


Il faut par exemple replacer toutes les plinthes de plafonds qui masquent les réservations pour le tassement. Après celui-ci, les clous qui fixaient ces plinthes sont tordus et certaines peuvent alors se détacher. C’est seulement un travail qui concerne celles des plafonds du RDC. Pour l’étage en effet, elles ne subissent que très peu d’effet de tassement puisqu’elles descendent en même temps que le mur et le toit… On voit en haut du pilier qui supporte une des deux poutres principales de l'étage, la grosse vis à desserrer au fur et à mesure du tassement - si on ne veut pas que le plancher de l’étage ne se déforme outre mesure…

Il faut aussi refixer les descentes de toiture. Elles ne se tassent pas bien sûr, et donc subissent une déformation plus ou moins nette. Les nôtres, en alu, sont plutôt souples... Ce sont surtout les fixations au mur qui sont nettement tordues. Elles auraient du être prévues avec un système de glissiere. Mais outre qu’on n'y a pas pensé avant, comment expliquer cela à l’artisan local ?



Le plus embêtant (façon de parler, car on s'y habitue bien...) reste le fait que les murs ne se tassent pas de manière homogène. Les murs sud ce sont plus tassés que les murs nord.

On voit la poutre principale dans le séjour coté nord et coté sud. Le tassement est différent d'un bon cm. Ca semble peu de choses, mais sur le lambris du plafond ça fait son petit effet puisque certaines lames s'écartent voire se fendent, et comme elles ont été peinte avant la fin du tassement, il va falloir repasser une couche.


Plus préoccupant, quand on s’en rend compte : le faîtage du petit toit.
On le voit ci-dessous, il est pris, côté maison, dans un mur qui s’est beaucoup plus tassé que celui qui est en façade. Résultat : il n’est plus horizontal. Pour l'instant ! Car on peut se dire que le tassement va se poursuivre pour le mur qui s'est moins tassé. On verra...



C’est plus net sur cette photo. Entre les deux extrémités droite et gauche du faitage, il doit bien y avoir 5cm de différence de hauteur. (Mesure prise par l'interieur de la maison, puisque la panne faitière est apparente : il y a 8cm de différence...)


Voici les tringles qui servent à contrôler le tassement. C'est-à-dire à nous renseigner sur son évolution. Il y en a à plusieurs endroits, dans les angles de la maison et dans les murs. Elles traversent toute la hauteur du mur et ont été visées des deux côtés.
Au fur et à mesure du tassement du mur, elles ressortent sous leur propre poids d’autant et donnent ainsi une idée précise de la longueur de tassement. Ici, 1 bon cm pendant l’été 2008. Il suffit alors de revisser l'écrou jusqu'au madrier pour que se visualise un éventuel tassement supplémentaire du mur.

23 commentaires:

Mike a dit…

Ouah....excellent "reportage"...çà laisse songeur quand même !
Bon, en même temps quand on aime le madrier on est bien obligé d'y passer !

fr a dit…

Merci Mike, pour le commentaire. Il faut quand meme insister sur le fait que quand les choses ont été bien pensées au montage, avec un peu de patience, tout fini bien !

Franck a dit…

Bonsoir François,

Vraiment intéressant votre article.
Pour régler le tassement, j'utilise principalement la règle et le niveau.
Actuellement, cela travaille beaucoup moins mais il y a une zone qui ne se tasse pas vu qu'il n'y a aucun poids dessus. Résultat: le plancher n'est plus très droit. Pour y remédier, nous avons placé un étai à l'endroit problématique. En espérant que cela fonctionne!
Au plaisir de vous lire.
Cordialement,
Franck.

fr a dit…

Merci Franck.
Utiliser la règle et le niveau... chapeau ! Moi j'ai fait ca de manière bcp plus intuitive, ce qui n'est pas mieux, c'est bien évident. Ceci dit, l'étai, vous nous montrerez comment il agit ? François

Anonyme a dit…

Bonjour,

J'aurais quelques questions à vous poser au sujet des tasseaux.

1. Pourriez-vous me donner le nom (ou la référence) des équerres coulissantes pour fixer les tasseaux aux madriers. Où peut-on les acheter ?

2. Comment sont positionnés les tasseaux au niveau des fenêtres ? Quel espace doit-on laisser entre les tasseaux horizontaux (situés au dessus et au dessous la fenêtre) et la fenêtre ?

3. Comment sont fixés les fenêtres aux tasseaux (en tunnel, applique, ..) ?

4. Quel type de tasseaux acheter pour s'assurer qu'ils ont bien droits ?

Merci.

Fabrice

fr a dit…

Bonjour Fabrice,
J'imagine que ce que vous appelez "Tasseau" est bien ce qui nous sert d'ossature (120x40) et qui est fixé verticalement sur le mur de madrier espacé tous les 60cm environ. ils tiennent en effet avec des équerres. Ces équerres étaient fournies avec le kit, et je n'ai pas de référence à vous communiquer. je ne sais où on peut en trouver en France, mais en cherchant bien ca doit être possible.

Au niveau des fenêtres les tasseaux sont fixés autour de l'ouverture du mur de madrier (cf. photos dans le blog. sur celle ci, on a une idée du montage http://1.bp.blogspot.com/_dWUdcAeXZ28/SDbq-aFDVtI/AAAAAAAAAVM/mOyEgrY3q4g/s1600-h/plancher+%C3%83%C2%A9tage+%289%29.jpg)
Sur cette photo aussi http://1.bp.blogspot.com/_dWUdcAeXZ28/SDbU_aFDVfI/AAAAAAAAATc/-jz_ky_NsjE/s1600-h/Electricit%C3%83%C2%A9+29+11+06+%286%29.jpg

Et la fenêtre et posée en tunnel dedans. Elle n'est donc pas fixée sur le mur de madrier. Pas de pb d'espace à laisser puisque les ossatures ne vont pas bouger.

Pour ce qui est de l'achat, je ne sais que vous dire. Du bon produit devrait être bien droit il me semble...

Anonyme a dit…

Bonjour Franck,

Merci pour tes réponses.

Par tasseaux, je parlais effectivement de l'ossature en bois qui sert à fixer le lambris ou les plaques de plâtre.

Concernant les espaces, je voulais dire l'espace entre le haut de la fenêtre et le madrier-linteau.

Je suppose qu'il faut en prévoir un pour palier le tassement.

Fabrice

fr a dit…

Bonjour Fabrice,

Entre le haut de la fenêtre et le mur de madrier, les monteurs ont laissé 3/4cm de vide. Nous n'avons pas eu de gros tassements, car nos madriers ne sont pas très importants. Quand je parle de 10 cm de tassement dans l'article, c'est sur toute la hauteur de la maison. Ceci dit la fenêtre n'étant pas placée sous le madrier/linteau, puisqu'elle est fixée sur des ossatures en retrait à l'intérieur par rapport au mur de madrier, il n'y avait pas de risque très importants

Anonyme a dit…

Bonjour Franck,

Merci pour tes explications.

J'ai d'autres questions à te poser, j'en aurais probablement par la suite.

Si tu veux y répondre j'en serais ravi.

1. Concernant les tasseaux, la partie coullisante des equerres est-elle fixée sur les madriers par des vis à bois classiques ? Si oui, je suppose qu'il ne faut pas trop les serrer pour permettre aux madriers de descendre.

2. Le plafond blanc est composé de lames de bois peintes par la suite ?

Merci pour tes réponses.

fr a dit…

oui Fabrice c'est bien des vis à bois ordinaires. Elles doivent être d'abord bien serrées pour que l'ossature permette que le mur de madrier soit bien vertical. Puis les vis doivent être en effet déserrées, pour que le mur de madrier puisse coulisser plus facilement.
Le plafond blanc a bien été peint une fois posé.
Avec plaisir pour d'autres questions, mais quels sont tes projets ? François (pas Franck...)

Bodhi a dit…

Bonjour,
Le sujet du tassement est très intéressant et malheureusement souvent occulté par les fabricants. Merci pour votre "franchise".

Pourriez-vous nous indiquer (je n'ai pas trouvé cette information sur votre blog) quel est le fabricant finlandais (ou son représentant en France) auprès duquel vous vous êtes fourni pour le kit ?
Merci d'avance

fr a dit…

Merci de votre visite. Il faut que je corrige l'article car depuis le tassement s'est poursuivit. Cet été c'est descendu encore de 2 bons cm.
Sinon pour le fabricant finlandais, c'est Luoman, kit commercialisé par Maanordhonka, donc acheté chez Maanordhonka, en France. Pour plus de détails n'hésitez pas à demander sur mon mail fmontole@gmail.com.
Cordialement

Anonyme a dit…

Bonjour,

J'ai de nouvelles questions. Aurais-vous l'amabilité d'y répondre ?

1. Portes extérieures et fenêtres
- Avez-vous utilisé de la mousse polyuréthane comme joint pour combler le vide entre les tasseaux et les fenêtres/portes extérieures ?

1. Seuils de porte extérieures et appuis de fenêtre

- Comment ont été posés les seuils de porte extérieures (et de porte fenêtre) et les appuis de fenêtre sur le madrier et par rapport aux tasseaux maintenant les fenêtres et les portes extérieures ?

- En quels matériaux sont-ils fabriqués ?

- Auriez-vous des photos ?

Merci pour vos réponses.

Fabrice

fr a dit…

Fabrice,
question 1 : oui nous avons utilisé de la mousse polyu. pour combler le vide.
question 2 : les seuils des portes et portes fenêtres sont en zinc (bande à ourlet achetée chez Asturienne, pliée chez eux à la bonne dimension grâce à leur outils de pliage à disposition). Ces seuils ont été calés à leur place, fixés avec des clous par devant, et surtout de la mousse polyu. a été injectée dessous, depuis l'intérieur de la maison, pour combler tous les vides et créer un support solide qui a tout fixé solidement.

Les appuis de fenêtres sont en bois : simple planche clouée sur le madrier, et qui vient contre le montant de la fenêtre. Photos possibles pour tout ca, mais donnez moi votre mail à fmontole@gmail.com

Anonyme a dit…

Bonjour,je commercialise des kits de maisons en bois massif et suis très étonnée de ce montage.En effet pour ne pas avoir de problème dû au tassement toute la maison y compris les murs intérieurs doivent être en massif.Comme cela tout se met en place sans avoir a laisser de réservation en dehors des cadres de menuiseries.Normalement l'isolation doit se faire par l'extérieur,bardage fixe sur équerre coulissante.On dirait que cette entreprise a tout monté à l' envers,raison pour laquelle vous avez eu tout ces désagréments.Cela est vraiment dommage car vous avez une maison de qualité,mais ça peut-être perçu autrement par les lecteurs.Le bois massif qui est pour moi sans pareil pour la construction souffre de tous ces montages fantaisistes qui le déconsidère aux yeux du public.Merci encore pour votre site et pour le partage de votre expérience.
Cordialement
MBE

fr a dit…

Bonjour,
Merci de votre commentaire. Vos remarques sont intéressantes mais remettent en cause plusieurs choix qui ne sont pas que techniques, ni ne correspondent à des erreurs de conception comme vous semblez le dire. Le fait que les cloisons intérieures ne soient pas en massif est courant, et nous, nous voulions des cloisons en placo. L'isolation par l'intérieur est courant aussi. Rien de fantaisiste ici...
Pour ce qui est des lecteurs qui pourraient être effrayés, ils n'oublient pas que nous ne sommes pas des professionnels, que finalement nous n'avons de compte à rendre à personne... ce qui est bien ; et que nous ne représentons que nous et notre petite expérience.

Marc a dit…

Nous avons une maison en bois en vue (achat) et ce reportage nous inquiète un peu. Le tassement continue-t-il longtemps ?

fr a dit…

Le tassement est fini. Il a duré 2 ans en tout. Maintenant, en fonction de la saison l'humidité du bois varie et on se rend compte que les murs se dilatent un peu, puis se rétractent. Quelques millimètres seulement dans un sens, puis dans l'autre...

Anonyme a dit…

Bonjour,

Nous avons terminé notre chalet en madriers (7cm). Je m'aperçois que 2 des murs ( pignon et façade ) ne sont pas réctilignes et forment un "arc". J'aimerais savoir si vos murs sont bien " droits ".
Merci pour vos réponses.
mail : xpecqueur@yahoo.fr

Anonyme a dit…

C'est vrai que ça impressionne. J'ai relayer l'info sur le site de ma maison bois massif MHM :
http://mamaisonsolaire.over-blog.com/article-les-joies-du-tassement-du-bois-massif-105530479.html
Si vous voulez y laisser un commentaire ce sera avec plaisir.

Anonyme a dit…

Bonjour,
J'ai une petite question avez-vous ajouter de l'isolant après vos madriers a l'intérieur.
Si non est-ce-que vous usez beaucoup chauffage?
Merci.

lenablogueuse a dit…

Bonjour , merci pour l'article ! Pas de tassement pour nous : ni pour la maison ni pour les fenetre bordeaux.

fr a dit…

Bonjour,
Votre maison est donc en madrier ? De qu'elle épaisseur sont-ils ?
Merci de votre message.